Le conseil municipal de Benitatxell obligé par la loi à verser une indemnité aux conseillers qui bloquaient le gouvernement précédent

La session plénière d'El Poble Nou de Benitatxell a approuvé le versement d'une somme de 14.706 au titre des indemnités versées pour l'assistance aux organes collégiaux aux conseillers et des mandats à des groupes municipaux et à des élus. Un rapport juridique avertit que la municipalité a dû gérer ces paiements qui bloquaient la précédente équipe gouvernementale. Le consistoire, qui ne payait pas ces arriérés, était confronté à une illégalité et, en outre, le montant dû augmentait en raison de l’intérêt du retard.

Comme l’a indiqué la séance, le maire précédent, Josep Femenia, de Red, a exercé les fonctions de "Manifeste contre la corruption" approuvé à trois reprises (en 2013, 2014 et 2015) pour geler le versement d’une indemnité au maire Nieves García, de IMA, à sa partenaire du parti, María Dolores Catalá, les contributions à ce groupe municipal.

"Manifeste sans valeur"

Ce "manifeste" indiquait que le paiement de l'assistance et de l'indemnisation des membres du conseil enquêtés et des membres gardant leurs rangs enquêtés, ainsi que des assignations à leurs groupes politiques, devait être rendu inefficace. Toutefois, le rapport juridique susmentionné, selon des sources municipales, "L’ancien gouvernement local n’a rien fait pour valider et rendre ce document contraignant. C'est resté dans une simple déclaration d'intention qui n'a aucune application réelle. Le rapport indique que le maire précédent n'a mis en place aucune procédure pour que l'accord d'approbation complète du manifeste soit publié au Journal officiel de la province. "

Le rapport précise que le maire devait initier le "Procédure administrative rapide" de retirer la compensation à ces conseillers et de les citer en audience. Mais rien de tout cela n'a été fait et le "Manifeste contre la corruption" il restait dans une simple déclaration sans aucun effet pratique.

Le maire actuel, Miguel Ángel Garcia, a expliqué que "En tant que politiciens, notre obligation est de respecter la loi et d’être responsable. L’ancien gouvernement local a rempli sa bouche avec un manifeste contre la corruption qui était un paripé, car il n’a pris aucune mesure efficace pour qu’il soit contraignant. Nous ne pouvons pas compromettre la sécurité juridique de ce conseil municipal. La loi nous oblige à payer et, en outre, le gel de ces allocations a pour effet de rendre l’intérêt du retard de plus en plus important " .

Garcia ajoute que "L’ancien gouvernement local a appliqué arbitrairement cette mesure consistant à ne pas verser d’indemnisation aux maires imputés. Si vous avez payé à votre convenance cet argent à la conseillère Hannelore Rheindorf, le cas échéant. Et Femenia n’a pas retiré son salaire des conseillers de son groupe municipal et de son gouvernement au cours des mois au cours desquels il a également été accusé de présomption de prévarication. Ils ont battu le manifeste anti-corruption et sont les premiers à le casser. "

articles connexes

Commentaires sur "Le conseil municipal de Benitatxell obligé par la loi à verser une indemnité aux conseillers qui ont bloqué le gouvernement précédent"

*

25.194
1.525

Ce site utilise des cookies pour vous d'avoir la meilleure expérience utilisateur. Si vous continuez à vous parcourir donnez votre consentement à l'acceptation des cookies mentionnés ci-dessus et l'acceptation de notre Politique de cookiesCliquez sur le lien pour plus d'informations. Fermer