Jávea.com | Xàbia.com
Rechercher

Et puis ils parlent de désaffection. Croit-on aux programmes électoraux des partis ?

Peut 25 de 2023 - 12: 02

Le terme classe politique est largement utilisé parmi les personnes qui n'aiment pas écouter les politiciens ; malheureusement, les caractéristiques d'une bonne partie des politiciens donnent un sens à cette expression.

De Podem Xàbia, nous pensons que la politique est le mécanisme qui nous permet de gérer la réalité et de résoudre les conflits lorsqu'ils surviennent. Cela, en somme, nous permet en tant que société de nous organiser et de progresser et si nous parlons de Politique avec une majuscule, cela ne peut se faire sans la participation des citoyens.

Pour ce faire, il faut d'abord surmonter la désaffection existante. Briser cette image que les politiciens ne s'adressent aux citoyens que tous les quatre ans pour leur présenter un beau programme électoral qui capte leur attention et ensuite, leur non-conformité est supposée naturelle.

Ce n'est pas la voie, et c'est quelque chose qui ne concerne plus un parti ou un autre, mais tous ensemble. C'est pourquoi, depuis Podem Xàbia, nous avons promu un engagement envers la qualité démocratique (ci-joint) avec quelques points simples qui se résument en cela, les personnes qui dirigent les listes et qui font partie du gouvernement s'engagent envers la citoyenneté que les investissements seront être en rapport avec le programme politique qui leur a été présenté et que leur exécution fera l'objet d'un suivi.

Une idée très simple. S'engager publiquement sur le fait que ceux qui forment un gouvernement auront vraiment comme prémisse de remplir leur programme. Le document n'a aucune connotation partisane, il ne parle pas de ce que devraient être les caractéristiques du programme. Aussi simple et facile que de s'engager à travailler pour le remplir.

Le PP a signé l'engagement ; Son problème, c'est pour qui il travaille et avec qui il est prêt à s'allier pour arriver au pouvoir, avec VOX, qui n'a même pas voulu lire le document. Cela ne nous a pas surpris. L'extrême droite et la démocratie ne semblent pas faire bon ménage.

Ensuite, nous avons le PSOE qui a refusé le pacte avec des excuses que nous ne comprenons pas. Que ce n'est pas urgent, que cela se fait déjà dans toutes les séances plénières, qu'ils parlent aux gens et expliquent comment vont les projets, qu'ils sont d'accord, mais que ce n'est pas le moment, qu'ils prévoient vraiment de faire ce qui est dit dans l'engagement, ce qu'ils font déjà.

Mais, par exemple, nous avons déjà 3 programmes électoraux avec la même promesse du PSOE de mettre en œuvre le cycle tertiaire de purification de l'eau. Nous avons également Ciudadanos por Jávea qui disent qu'ils y réfléchissent encore.
Et bien, nous manquons de Compromís. La force politique avec laquelle nous avons le plus d'affinités idéologiques ; auquel nous avons proposé d'aller en coalition et ils nous ont répondu non, sans même nous donner la possibilité de nous rencontrer et de travailler pour l'unité. Eh bien, comme Ciudadanos por Jávea, c'est le moment où Compromís ne nous a même pas répondu. Nous ne comprenons pas pourquoi.

De Podemos réitère simplement que, si nous avons le soutien pour faire partie du gouvernement Xàbia, notre travail visera à réaliser le programme politique avec lequel nous nous sommes présentés à travers l'investissement nécessaire et avec les mécanismes de mesure qui permettent de rendre compte à l'ensemble citoyenneté.

Engagement Qualité Démocratique

Afin de rapprocher les citoyens des décisions politiques et d'améliorer la qualité démocratique de Xábia, je signe ce document, dans lequel je promets, en tant que tête de liste de ma formation, que lorsque j'entrerai au gouvernement de Xàbia :

  • Je publierai le programme de mon gouvernement au cours du second semestre 2023.
  • Établir des indicateurs d'exécution et des résultats mesurables pour chacune des initiatives, actions ou propositions du programme.
  • Les contrats externes viseront à réaliser une partie de ce programme et cela sera précisé dans les contrats correspondants.
  • Chaque budget annuel aura un document qui le reliera au programme gouvernemental.
  • Je donnerai des informations régulières sur l'évolution du programme gouvernemental, au moins une fois par an ; évaluer les indicateurs établis et même en ajouter ou les modifier si cela est jugé approprié, en expliquant les raisons du changement.

Nous pouvons Xàbia

Commentaires 4
  1. Luis dit:

    "Politicien" et "Programme électoral"... dit le garçon...

  2. fuencisla dit:

    Ces gens éclairés ne savent pas que nous ne voulons pas de gens qui sont d'accord avec les membres de l'ETA ?

  3. Hugo dit:

    Compromís a déjà dit qu'il partait avec le PP, que vous ne sauriez rien.

  4. Ignacio dit:

    «…Pour ce faire, il faut d'abord surmonter la désaffection existante. Briser cette image que les politiciens ne s'adressent aux citoyens que tous les quatre ans pour leur présenter un beau programme électoral qui capte leur attention et ensuite, leur non-conformité est supposée naturelle…»

    Seulement vous croyez que tous les quatre ans vous présentez « un beau programme électoral », ça et vous croyez que vous êtes « politique ». Vous n'êtes ni politiciens ni ne présentez rien, ni beau ni laid. Vous êtes des grimpeurs sociaux à la recherche du salaire public Nescafé. Beaucoup sans aucune étude ou valeur personnelle à contribuer. Seul le désir de prospérer dans la vie au-dessus de vos voisins.


28.803
0
9.411
1.010