Jávea.com | Xàbia.com
Rechercher

Sensibilisation de la santé à l'importance de la réanimation cardio-pulmonaire

20 octobre 2020 - 12: 30

La Conselleria de Sanidad Universal y Salud Pública à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de l'arrêt cardiaque et de la Journée européenne de la réanimation cardio-pulmonaire, a rejoint le public conscient de l'importance de la réanimation cardio-pulmonaire (RCR) avant un arrêt cardiaque.

"Il est important de sensibiliser l'ensemble de la société afin que chacun puisse reconnaître cette situation et savoir qu'il dispose d'un service qui lui dit quoi faire à tout moment. Grâce à cela, une vie peut être sauvée", a indiqué la ministre de la Santé universelle et de la santé publique, Ana Barceló.

Dans cet objectif de sensibilisation, le ministère diffuse, à travers ses réseaux sociaux, deux vidéos auxquelles participent le personnel du Service d'urgence sanitaire (SES) de la Communauté valencienne.

Dans l'un des audiovisuels, une infirmière et un médecin du SAMU (Service d'Aide Médicale Urgente) montrent les étapes à suivre pour effectuer un massage cardiaque, d'une part, à une personne en arrêt cardiorespiratoire, adulte ou enfant; et de l'autre, un nourrisson, un bébé entre zéro et douze mois.

Dans l'autre vidéo, un coordinateur médical du CICU (Centre d'Information et de Coordination des Urgences) explique par téléphone la technique de réanimation cardio-pulmonaire de base au compagnon d'une personne en arrêt cardiaque.

En fait, au cours de la dernière année, ce protocole téléphonique a permis de sauver la vie de 90 personnes touchées par un arrêt cardiaque. Tout cela, grâce aux instructions données par la CICU au compagnon pour effectuer la RCR de base.

Comme l'a rappelé Begoña Arcos, la directrice du SES, le protocole téléphonique CPR a été lancé dans la Communauté valencienne en décembre 2017, "être conscient de l'importance du temps qui s'écoule depuis un arrêt cardiaque, jusqu'à l'arrivée des services d'urgence".

Depuis, 60% des personnes qui ont alerté le 112 sur un possible arrêt cardiaque ont profité de ce système et ont effectué un massage de réanimation sur le patient.

Dans les 40% restants, les manœuvres n'ont pas commencé, soit parce que ce n'était pas approprié dans ces cas, soit parce que le témoin qui les a alertés a refusé de pratiquer la RCR parce qu'il ne se sentait pas capable de l'exécuter.

À ce stade, le directeur de SES a rappelé qu'il est essentiel de sensibiliser à l'importance du massage cardiaque lorsque nous sommes confrontés à un arrêt cardiorespiratoire. "N'importe qui peut sauver une vie car chaque minute qui passe est cruciale pour la survie, à tel point que chaque minute de retard diminue les chances de survie de 10%"il a insisté.

Activation du protocole

Le protocole de RCP téléphonique est activé lorsqu'un appel est reçu sur le 112 et l'opérateur identifie le cas comme un éventuel arrêt cardiaque. A ce moment, la personne qui a alerté se voit expliquer l'importance de réaliser un massage cardiaque le plus tôt possible et se voit offrir la possibilité de débuter cette manœuvre avec l'avis d'un médecin coordonnateur de l'ICU.

Si la personne alertée accepte, elle contactera rapidement le médecin coordinateur CICU par téléphone, qui lui indiquera comment effectuer les manœuvres de réanimation, marquera le rythme des compressions et restera avec elle au téléphone, jusqu'à l'arrivée de la patiente. Unité SAMU.

À partir de ce moment, l'équipe médicale continuera avec la RCR avancée et les techniques de récupération nécessaires pour parvenir à la stabilisation du patient et pourra procéder à son transfert vers le centre hospitalier correspondant.

Les preuves scientifiques soutiennent que la défibrillation précoce et la réanimation cardio-pulmonaire sont la réponse indiquée à la détresse cardiorespiratoire.

L'intervention dans les premières minutes d'un arrêt cardiaque peut augmenter les chances de survie de plus de 50%. Dans les cas qui surviennent en dehors d'un hôpital, grâce à la participation citoyenne aux premières étapes de la chaîne de survie, la survie peut être améliorée et les séquelles neurologiques diminuées. Pour tout cela, le directeur du SES a encouragé les citoyens à partager les vidéos produites par le ministère de la Santé afin d'augmenter le succès de cette chaîne de survie.

Laisser un commentaire

    28.077
    1.891
    8.111
    593
    Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.