Jávea.com | Xàbia.com
Rechercher

PP et C défigurent Chulvi qui perd 140.688 XNUMX euros pour les obligations à la consommation de la Diputación de Alicante

27 juin 2022 - 10: 26

Les porte-parole du PP et Cs au Javea Town Hall, Rosa Cardona et Enrique Escrivá, ont exprimé leur perplexité et leur malaise face à l'occasion manquée par le gouvernement Chulvi, refusant de demander les 140.688 XNUMX euros que le conseil provincial d'Alicante a accordés à Xàbia pour investir dans une campagne d'obligations à la consommation pour le commerce local.
"Une opportunité imbattable de commencer à mettre en œuvre des obligations à la consommation à Xàbia" a été manquée. Un instrument de revitalisation du tissu productif local, par lequel tout voisin peut acquérir un bon pour effectuer des achats dans l'entreprise locale de Xàbia pour une somme d'argent, sans avoir à payer 100% de sa valeur, mettant la partie restante l'administration qui lance ce bonus commercial.

Selon PP et Cs, "c'est une mesure qui continue de s'avérer être un catalyseur pour le commerce de proximité, -puisque c'est un soulagement pour la poche du consommateur et un ballon d'oxygène pour la caisse du commerce de proximité- et cela des deux Depuis deux ans désormais, les formations demandent qu'il soit lancé à la charge du budget communal, « avant tout pour faciliter l'arrivée de ces aides dans les poches des voisins et les caisses des commerçants dans les meilleurs délais, car de nombreux les entreprises ne peuvent pas attendre, harcelées par l'incertitude et les difficultés causées par la pandémie auxquelles elles ont dû faire face, à de nombreuses reprises pratiquement seules.

Obligations de consommation Diputación

Ambos portavoces señalan que “cada excusa y cada negativa sistemática a poner en marcha esta iniciativa por parte del gobierno local, ha venido siempre acompañada de la cantinela de que cuando Conselleria pusiese en marcha los bonos consumo, el Ayuntamiento de Xàbia se adheriría poniendo una parte d'argent". D'autre part, nous constatons maintenant qu'en raison des difficultés et de la bureaucratie dans lesquelles ils se cachent toujours, mais qui n'ont pas empêché d'autres municipalités avec moins de budget que Xàbia de développer avec succès plusieurs éditions d'obligations de consommation, "à tout cela, maintenant là il faut ajouter le refus de demander les 140.688 XNUMX euros que le Conseil provincial d'Alicante a mis à la disposition des xabieros avec le lancement de la première campagne d'obligations commerciales pour toute la province.

«Un argent qui appartient à Xàbia et qui resterait entre les mains des xabieros, avec un effet multiplicateur important pour l'économie locale. Une aide que la mairie n'avait qu'à demander mais qui, aujourd'hui, est déjà une autre occasion manquée en ayant dépassé le délai ». Cependant, Cardona et Escrivá soulignent que "le pire est que ce n'est pas que ces aides ont été manquées par omission, manque de coordination ou même de surveillance, mais qu'elles ont été perdues par l'action et consciemment", et le gouvernement local donnant nous l'excuse que, maintenant oui, après deux ans, ils vont lancer des obligations à la consommation à la charge du budget municipal et qu'ils essaieront d'adhérer à la prochaine campagne d'obligations commerciales lancée par le ministère de l'Economie .

"Argent rejeté"

À cet égard, les deux conseillers ont déploré qu '«un argent qui, sous peu, pourrait circuler dans l'économie locale xabiera provenant de la Diputación de Alicante, gouvernée par PP et Cs, a été rejeté; Par contre, l'argent qui vient de la Generalitat nous a été annoncé cette semaine qu'il sera le bienvenu. Certaines obligations du ministère qui ont déjà été annoncées l'année dernière et dont nous n'avons rien entendu non plus », comme cela s'est produit avec l'argent des caisses municipales, qui depuis deux ans nous répètent qu'il était impossible d'allouer des obligations commerciales et que « Miraculeusement, c'est maintenant devenu une annonce que nous entendrons bientôt mais nous ne savons pas non plus quand ils vont s'exécuter.

Comme l'ont expliqué Cardona et Escrivá, la prime commerciale, bien qu'elle soit une mesure cruciale pour le présent et l'avenir de l'économie locale de Xàbia, "nous avons été les partis d'opposition qui l'ont mis sur la table à plusieurs reprises, devant chausser le local exécutif comment et quand ils allaient le développer, et c'est triste qu'après deux ans d'abandon, ils se cachent maintenant derrière le délai pour justifier l'argent des obligations que le Conseil provincial d'Alicante nous avait accordés, pour ce qui est Il est évident qu'il n'y a aucune direction ou prévoyance en termes de revitalisation du commerce local », et une autre preuve en est que dans le budget approuvé pour 2022, le gouvernement Chulvi n'a pas été en mesure de contribuer plus d'argent aux associations de commerçants pour l'amélioration de la actions pour stimuler le commerce de Xàbia ».

Comme l'ont souligné les porte-parole du PP et Cs, "Xàbia ne mérite pas de renoncer à un seul euro d'aide pour stimuler le commerce local, qui continue de subir les conséquences économiques de la pandémie, et pour cette raison, tous les partis de Xàbia sont partis à a avec l'aide que l'exécutif de Chulvi a accordée jusqu'à présent pour souvan tindre les entreprises locales. C'est pourquoi "nous regrettons que plus de 140.000 XNUMX euros soient renoncés qui profiteraient directement aux poches des voisins et des commerçants, surtout après que le gouvernement local n'a pas bougé le xicotet doigt en deux ans pour mettre en place des obligations commerciales à la charge du budget municipal". En revanche, ils font désormais confiance à la viabilité des obligations à la consommation pour faire ce qu'ils n'ont pas fait jusqu'à présent : les lancer via le budget municipal et via la prochaine campagne d'obligations commerciales qui viendra du ministère, « nous ne savons pas si c'est par sectarisme, par paresse ou si les deux options sont correctes, mais ce que nous savons, c'est que le tissu commercial de Xàbia ne peut pas se permettre la frivolité de perdre un seul euro de plus en aide, qu'ils viendront d'où qu'ils viennent, car dans le entre-temps, nous voyons que ceux qui perdent le plus chaque jour que ces aides ne sont pas mises en œuvre, sont de nombreux habitants et familles de Xabieras, qui seraient les principaux bénéficiaires des obligations commerciales et qui souffrent plutôt, maintenant plus que jamais, de l'angoisse et les conséquences de l'escalade des coûts qui nous affectent tous au quotidien, et qui pourraient être combattues, au moins en partie, en soutenant le commerce de proximité, et en achetant dans les magasins et commerces de proximité à un prix abordable, grâce aux bons d'achatconsommation qu'à Xàbia, malheureusement, nous ne savons pas quand ils arriveront".

Commentaires 3
  1. Samuel dit:

    SHULVI, VÔTRE HONTEUX, mais allez, pas de surprise, dans votre ligne, pathétique spectacle d'inefficacité.

  2. exaspéré dit:

    J'attends avec beaucoup d'intérêt les réponses de Chulvi à l'opposition, ainsi que la contre-réponse de l'opposition aux explications de Chulvi, qui partent généralement sur des tangentes.

  3. Pozi dit:

    Merci Chulvi. Pourtant. Pour votre précieux héritage d'inutilité.

    Je suppose qu'ici il n'y avait pas de place pour une photo donnant des bonus ou c'était un processus plus compliqué que de mettre une veste pour aller à une présentation Sorolla et, bien sûr, il préférait ne pas avoir à faire de paperasse.


28.803
2.031
9.411
810