La photographie remplit, à partir de ce week-end, les salles d'exposition municipale de Xàbia avec 'Red Eyes'

Mili Sánchez et Mike Steel, les promoteurs de Festival des yeux rouges ont présenté la programmation du différentes expositions qui contribuent à cet événement photographique. Après huit mois de travail et 5 ans après l’émergence du projet, il est mis en lumière.

Tout cela fait partie du célèbre magazine de photographie Ojos Rojos. Pour commencer cet événement, la première exposition au Musée Soler Blasco est inaugurée ce samedi avec les œuvres de Tina Modotti, une rétrospective historique qui pourrait bien être présentée au MOMA de New York. L'exposition parle d'une légende comme Che Guevara avec une vie intense qui a minimisé graphiquement son travail photographique.

Au Cactus Club, une exposition de deux photographes locaux, Francisco Catalá et José Melero, est inaugurée. Ce sont des conversations qu'ils ont eues pendant un an. Ils ont envoyé une photo sans texte et l'autre a répondu.

Dans la salle Ca Lambert, il y a quatre expositions très différentes. En entrant dans une exposition abstraite, vous verrez ensuite la photographie classique, une collection de Railowsky, la seule librairie d'Espagne consacrée à la photographie parmi laquelle se détachent plusieurs photographies d'époque de grands auteurs espagnols. , ainsi qu’une copie originale de la célèbre photo de Che Guevara illustrant plusieurs chemises. Dans la partie inférieure de Ca Lambert, il y aura un travail de photo documentaire avec une touche très poétique sur Mexico vu de l'obscurité. La quatrième exposition est de Eugenio Vizuete.

L'organisation a fait savoir qu'il avait été décidé de séparer les inaugurations des expositions entre samedi et dimanche. Le deuxième jour, l'exposition de Luís Baylón est inaugurée à la Casa del Cable, avec une œuvre exclusive et révolutionnaire qui pour la première fois Vous verrez à Xàbia. C'est une opportunité unique qui l'expose d'une manière
Différent avec des photographies non encadrées.

Avant les inaugurations, il y aura deux entretiens, l’un avec Juan Pedro Font de Mora, propriétaire de la librairie Railowsky et Luis Baylón au sujet de son travail Madrid en argent. De l'organisation du festival, ils souhaitent que ce soit un festival annuel ouvert aux autres municipalités de la Marina Alta.

Pour sa part, Quico Moragues, conseiller pour la culture, a souligné que Xàbia sera l'épicentre de la photographie du monde
le 14 20 Septembre à Octobre. «Ce festival rassemble des références du monde entier. La mairie a collaboré financièrement et a renoncé à toutes les salles municipales, des ateliers pour enfants et pour la photographie mobile seront également organisés », a déclaré le maire.

Mili Sánchez a clôturé la présentation en déclarant que «La photographie n'est pas que de la beauté, c'est un langage».

articles connexes

Commentaires sur "La photographie remplit, à partir de ce week-end, les salles d'exposition municipale de Xàbia avec 'Red Eyes'"

(Obligatoire)

26.478
1.700
4.777
436
Nous utilisons nos propres cookies et ceux de tiers pour vous proposer des publicités personnalisées et collecter des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre Politique de cookies.