Jávea.com | Xàbia.com
Rechercher

Cs Xàbia propose de créer une table de travail pour étudier le meilleur modèle de gestion de l'usine de dessalement

Peut 31 de 2022 - 15: 38

Lors de l'assemblée générale ordinaire tenue à Javea Town Hall, le porte-parole de Cs Xàbia, Enrique Escrivá, a
a proposé de créer un groupe de travail conjoint pour étudier et décider par consensus de la manière dont l'usine de dessalement de Xàbia sera gérée, une fois la concession de l'adjudicataire actuel expirée en 2024.

Pour Escrivá, le modèle de gestion de l'usine de dessalement -soit directement par AMJASA, soit en renouvelant le service, soit via une formule mixte-, c'est une décision stratégique pour Xàbia, qui
ne peut pas être laissé pour la dernière minute, et par conséquent, il doit commencer à se préparer au sein d'une table de travail qui comprend toutes les parties représentées au conseil municipal, le conseil d'administration de l'AMJASA, des techniciens municipaux, des experts en gestion de l'eau et du dessalement, également comptant sur la participation de l'Observatoire de l'eau qui, comme il l'a rappelé, ne s'est pas réuni depuis 2019.

De la même manière, le porte-parole du Cs a demandé qu'une feuille de route soit établie, "un plan de travail pour analyser s'il est faisable que la gestion de l'usine de dessalement d'eau soit effectuée par l'AMJASA", puisque
Selon Escrivá, "avoir une entreprise publique avec des comptes propres et avec les près de 2 millions d'euros que nous cesserons de payer au concessionnaire pour l'amortissement de l'usine de dessalement dès l'expiration du contrat actuel, nous avons une opportunité imbattable de essayer d'assumer directement la direction de l'un des plus
important, comme le dessalement et la purification de l'eau à Xàbia ».

Dans cette ligne, le maire a souligné qu'ainsi un pas de plus pourrait être franchi dans la gestion du cycle intégral de l'eau, que le gouvernement local aime tant faire connaître mais dont peu ou pratiquement rien n'a été fait ces derniers temps. 11 ans.

Commentaires 3
  1. Xabienc dit:

    En politique, il y a une phrase qui ne manque jamais de ne résoudre aucun problème ou proposition. NOUS ALLONS METTRE EN PLACE UNE TABLE DE TRAVAIL. Avec cela, ils facturent des indemnités journalières, des voyages, des déjeuners de travail et après deux ans plus ou moins, tout reste pareil.

    • Mauro dit:

      C'est ainsi que nous le voyons tous, toujours. Ce qui est curieux, c'est de voir ce qui continue à se passer et nous continuons à payer leur salaire.
      Je me demande si nous sommes si stupides ?

  2. C'est trop!!! dit:

    Mais quelle table ou quelle table !

    Que nous payons déjà le salaire à Chulvi et à son peuple pour qu'ils TRAVAILLENT !!!!!!!!!!!!!!!

    Que se passe t-il ici?????

    Sommes-nous idiots ?

    ARRÊTEZ DE FAIRE LES MOÑAS ET CURRAR, DAMN !!!!!!


28.803
2.018
9.411
796